le 18 septembre 2008
Andreas_class.jpg
la classe d'Andrea Kung à Yaba, Burkina Faso


Le projet commence enfin.

Après avoir conçu ce projet pour notre école partenaire au Burkina Faso, nous avons enfin pu commencer à réaliser ce programme. Les élèves ont commencé leurs recherches (et moi aussi!) et nous avons une excursion scolaire le 30 septembre pour apprendre auprès des experts en énergie solaire et éclairage à SMUD (le réseau utilitaire de notre région). En fait, c'est grace à SMUD que cette page existe. SMUD nous a offert une bourse de 5.000$ pour dévélopper notre projet de lanternes solaires pour les élèves du village Yaba au Burkina Faso.

Même si je ne suis pas scientifique, j'ai déjà beaucoup appris. J'avoue que c'était un peu forcé--pour pouvoir faire ce projet avec les élèves, il fallait bien que je fasse de la recherche en avance moi-même. En été, j'ai eu vraiment peur de ne pas pouvoir mener à fruition ce projet, mais maintenant que je vois ces pages au cours de développement et que l'excursion scolaire se prépare, je commence à apprécier le significance de ce que nous avons pris en charge, et j'ai plutôt de l'espoir d'y arriver au lieu de peur d'échouer.

Cette semaine, nous sommes tous en train de mettre au jour les pages de ce site en espérant que quand ce sera terminé (d'ici plusieurs mois), nos visiteurs pourront y venir pour apprendre quelque chose sur l'énergie solaire, ou bien pour s'inspirer de commencer leurs propres projets.
--Mme Naditz

le 30 septembre 2008


Nous venons de passer la journée à SMUD (Sacramento Municipal Utility District) pour faire deux cours : un sur l'énergie solaire et l'autre sur la luminescence. Nous avons tellement appris ! Après ces cours, nous avons les compétences de base nécessaires pour comprendre les considérations différentes qui vont influencer nos choix de matériaux et de produits. Nous choisirons soit des lampes fluorescentes, soit des lampes LED à cause de leur durabilité et de leur facilité de maintenir. Alors, nous chercherons des distributeurs de ces lampes pour les acheter en espérant pouvoir comprendre leur construction et en produire d'autres destinées à Yaba.

En plus, nous avons peut-être trouvé un autre chemin huminataire à poursuivre : la purification de l'eau pour améliorer la santé de tout le village. Pour très peu d'argent, et avec des matériaux disponibles chez nous, nous pouvons construire une sorte de cuisinière solaire où on peut soit faire la cuisine, soit purifier l'eau des sources, des fleuves, et des rivières. En faisant cela, nous espérons améliorer le niveau de vie pour toute la population en réduisant la pollution créée par les feux de cuisine. En plus, on pourra préserver les arbres qui restent et vraiment diminuer la quantité du temps passée à chercher et puis porter du bois. Ce qui donnera aux femmes du village plus de temps pour s'occuper des familles, pour travailler, ou pour l'éducation. Si vous voulez en savoir plus, visitez la page http://journeytoforever.org/sc.html et aussi notre page de liens sur l'énergie solaire où, au fur et au mésure, nous ajouterons sûrement plus d'informations sur cet aspect de l'énergie solaire.
--Mme Naditz

le 29 janvier 2009



Malheureusement, Club RESCUE ne va pas pouvoir nous aider à construire les lanternes. C'est peut-être pour le bien. Même si les lanternes coûteront un peu plus cher, nous pourrons plus vite travailler si nous n'avons pas besoin de les construire. SMUD nous a autorisé de les acheter déjà construites et j'ai contacté le propriétaire de Camping Lanterns.net pour lui parler de la lanterne de SolarDyne (voir notre page de liens) qui semble avoir du promès, surtout parce qu'on peut aussi les charger à main les jours où il n'y a pas de soleil.

On va commencer en achetant deux lanternes que nous allons tester. Si on les aime, on en achetera 115 de plus qui seront envoyés au Burkina Faso aussitôt que possible (après notre événement en mai à la bibliothèque municipale). Nous espérons trouver une compagnie de livraison qui acceptera de nous aider un peu avec les frais de transport puisque nous ne n'avons pas le droit d'utiliser notre bourse de SMUD pour couvrir les frais de livraison.

Nous sommes un peu déçus de ne pas pouvoir travailler avec ClubRESCUE, qui a d'énormes succès dans le domaine de l'énergie solaire, mais nous sommes heureux d'enfin avoir le sentiment de voir progresser notre travail !

--Mme Naditz